Impression 3d arc métal

  • Commande en ligne pour fabrication automatisée de structure filaire
  • Mise en place d’un slicer adaptatif, (Simon Radel)

Si l’impression 3D de pièces métalliques à partir des technologies laser ou faisceau d’électrons est déjà utilisée pour la fabrication d’implants médicaux ou de pièces pour l’aéronautique, en revanche les technologies basées sur la fusion à l’arc électrique de fil métallique dérivées des procédés de soudage ne se sont pas encore imposées dans le secteur industriel. Ces technologies sont pourtant bien adaptées à la fabrication de pièces de grandes dimensions, car les vitesses de fabrication sont plus élevées que les technologies existantes, et le cout des installations est beaucoup plus faible.

Le Laboratoire de Mécanique et Génie Civil (LMGC) développe depuis 2015 une nouvelle technologie d’impression 3D de pièces métalliques utilisant une tête de soudage à l’arc électrique couplée à un robot ou une machine 3 axes. Le procédé permet déjà de fabriquer des pièces en acier (thèse de Luis Corona Galvan), et son adaptation aux alliages d’aluminium est en cours (thèse d’Arturo Gomez Ortega). Les développements actuels portent aussi sur l’amélioration du contrôle de la trajectoire d’un robot pour optimiser la fabrication des pièces (thèse de Simon Radel).

Les développements futurs devraient porter sur la caractérisation des propriétés mécaniques des pièces obtenues, pour s’assurer qu’elles répondent bien aux contraintes de service des pièces mécaniques (projet MACCADAM en cours de soumission auprès de l’Agence Nationale de la Recherche).

Mon panier
Votre panier est vide